Fiche pays – Espagne

plaza mayor madrid espagne
La Plaza Mayor à Madrid © Madrid Destino Cultura y Negocio

L’Espagne, une mosaïque de cultures baignée par le soleil

Par Marie Lagrave

Il est difficile de résumer l’Espagne en quelques lignes, tant son identité est plurielle et son histoire complexe. L’Espagne a connu la civilisation d’Al-Andalous marquée par l’Islam, et le Siècle d’or initié par les rois catholiques. Une fois unifiée, elle est devenue un empire extrêmement puissant, s’étendant jusqu’au Nouveau Monde, avant de décliner et de perdre un territoire considérable. Le pays a ensuite connu la guerre civile et la dictature de Franco avant de devenir une monarchie parlementaire. L’Espagne, c’est à la fois le pays de l’Inquisition et des tapas, de Don Quichotte et du flamenco. C’est aussi et surtout une mosaïque d’identités régionales marquées, de la Galice à l’Andalousie en passant par la Castille et le Pays basque.

CARTE D’IDENTITÉ

Capitale : Madrid

Superficie : 505 911 km2

Nombre d’habitants : 47 329 981 habitants (en 2020)

Fuseau horaire : UTC+1 (pas de décalage horaire avec la France)

Monnaie : l’euro

Langues : La langue officielle du pays est le castillan. De plus, le catalan, le galicien, le basque et l’occitan sont également reconnus comme langues officielles régionales.

Météo : L’Espagne est réputée pour ses températures clémentes et son ensoleillement. L’été y est chaud et sec, avec des températures parfois très hautes en juillet et août, notamment en Andalousie, mais également dans la région de Madrid. Les hivers sont plutôt doux, surtout sur les côtes, mais les régions continentales connaissent parfois des épisodes de grand froid.

LES INCONTOURNABLES DE L’ESPAGNE

La cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle

cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle
La cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle © Turismo de Galicia

Suite à la découverte du corps de l’apôtre saint Jacques, une première église fut érigée au début du IXe siècle. Elle fut ensuite reconstruite entre le XIe et le XIIIe siècle, puis embellie entre le XVIe et le XVIIIe siècle. Objet d’un des trois grands pèlerinages de la Chrétienté, avec ceux de Jérusalem et de Rome, c’est l’un des plus grands centres de dévotion catholique. Les chemins de Compostelle forment aujourd’hui un vaste réseau d’itinéraires de randonnées irradiant l’Espagne et la France mais aussi une partie de l’Europe.

La Sagrada Família, à Barcelone

Chef-d’œuvre inachevé de Gaudí, le temple expiatoire de la Sagrada Família a été entamé en 1882 et est toujours en travaux depuis. C’est un projet magistral, comprenant trois façades (Nativité, Passion et Gloire), cinq nefs et dix-huit tours (dont la plus haute atteindra les 172 m de haut). L’édifice est désormais un emblème du modernisme catalan. La construction de la basilique devait s’achever pour le centenaire de la mort de Gaudí, en 2026, avant que l’épidémie de Covid-19 ne cause une suspension des travaux de près de huit mois.

À lire également : notre article sur la Casa Batlló, autre oeuvre de Gaudí à Barcelone

Le musée Guggenheim, à Bilbao

musée Guggenheim Bilbao
Vue sur le musée Guggenheim, à Bilbao © FMGB Guggenheim Bilbao Museoa

Consacré à l’art contemporain, le musée Guggenheim est lui-même une œuvre d’art, avec ses ondulations et ses effets de lumière créés par les plaques de titane dont il est recouvert. Conçu par l’architecte Frank O. Gehry, son inauguration en 1997 a initié une profonde revitalisation de Bilbao. À l’extérieur comme à l’intérieur, les œuvres se succèdent dans une riche scénographie. On y admire les sculptures gigantesques de Richard Serra ; Maman, l’araignée de Louise Bourgeois ; Puppy, le chien géant habillé de fleurs de Jeff Koons…

Le musée du Prado, à Madrid

Cette pinacothèque a ouvert ses portes en 1819 afin d’accueillir les collections royales rassemblées par les Habsbourg et les Bourbons. Enrichi au fil du temps, le fonds du musée comprend une collection impressionnante de chefs-d’œuvre des grands maîtres espagnols (Velázquez, le Greco, Goya…) mais également flamands (Rubens, Bosch, Memling…), italiens (Botticelli, le Titien, Véronèse…) et de toute l’Europe. C’est aujourd’hui l’un des musées les plus riches au monde.

Cordoue, Grenade et Séville : les joyaux de l’Andalousie

Marquée par huit siècles de domination arabe, l’Andalousie possède un patrimoine d’une richesse incomparable. Trois villes et trois monuments sont particulièrement emblématiques de la région : Cordoue, sublime capitale d’Al-Andalous, et sa grande mosquée – convertie en cathédrale après la Reconquista ; Grenade et l’immense Alhambra, dernier bastion musulman qui résiste jusqu’en 1492 aux rois catholiques ; et enfin Séville, point de départ des grands navigateurs et résidence régulière des rois d’Espagne, qui y construisent le fabuleux palais de l’Alcazar.

LES COUPS DE CŒUR DE NOS SPÉCIALISTES

Béatrice Bailloux, forfaitiste-coordinatrice en charge de la Castille, de la Galice et du Pays basque :

“Ce que j’aime le plus en Espagne, c’est l’ambiance qui règne. Les discussions vives coupées d’éclats de rire que l’on peut entendre en passant devant les bars à tapas. Les grandes places où les familles, des grands-parents aux petits-enfants, se retrouvent le soir pour partager leur journée. C’est un pays de partage et de fête. Que ce soient des fêtes improvisées au détour d’une rue où les gens dansent au son d’une musique entraînante, ou les multiples célébrations religieuses faites de processions colorées où des hommes portent à bout de bras de précieuses statues. C’est tout ça, l’Espagne que j’aime !”

Franck Orvain, forfaitiste en charge de la Catalogne et de l’Andalousie :

“Mes séjours en Espagne sont rythmés par de longues balades matinales. C’est à mes yeux le meilleur moment de la journée pour profiter du pays, baigné dans la chaleur douce et prometteuse d’une belle journée. La plage encore déserte de Barceloneta – au coeur de Barcelone – semble loin de l’agitation de la place de Catalogne et des Ramblas. Les rues étroites et symétriques de ce quartier dégagent une atmosphère populaire et familiale. À Séville, ma promenade du matin passe par le quartier simple et authentique de Triana. Il faut traverser le Quadalquivir et se retrouver dans le marché où les gens du quartier viennent faire leurs achats pour les prochains repas. Autant de matins, autant de balades, d’impressions, de bons moments qui deviendront de beaux souvenirs.”

Julie Chamouleau, forfaitiste en charge de l’Andalousie :

“Ronda fut une de mes premières découvertes espagnoles et j’ai eu un véritable coup de cœur pour cette ville pleine de charme. Elle fait partie des fameux pueblos blancos, ces villages typiques de l’Andalousie, aux maisons blanchies à la chaux. Sa particularité ? Elle est coupée en deux par un vertigineux ravin, le Tajo, qui offre des vues spectaculaires sur la sierra andalouse. De jolies balades sont à faire le long de cette faille, en traversant le Puente Nuevo. En ville, il faut également aller voir les arènes, qui sont les plus anciennes du pays.”

Découvrir tous les voyages Arts et Vie en Espagne